Connaître la qualité de l’eau que l’on boit est essentiel. Retrouvez sur cette page toutes les informations utiles pour en savoir plus sur votre eau.

L’eau dans ma commune

La qualité de l’eau dans ma commune

  • l’analyse d’eau de votre commune cliquez ici
  • la note de synthèse annuelle réalisée par l’Agence Régionale de la Santé (ARS) avec la dureté de l’eau : cliquez ici

Contrôles de la qualité de votre eau

La vérification de la qualité de l’eau du robinet est assurée par l’Agence Régionale de la Santé (ARS). Le programme de contrôle sanitaire comprend des analyses de routine (analyses bactériologiques, PH) ou des analyses plus complètes (pesticides, solvants, chlorures) au niveau de la ressource en eau (source, forage), au point de mise en distribution (sortie de station de traitement, réservoir) et à votre robinet.
Plusieurs supports sont mis à votre disposition pour vous informer de la qualité de votre eau :

Les résultats des analyses d’eau et leur interprétation sanitaire

Les résultats des analyses des prélèvements, effectués dans le cadre d’un contrôle sanitaire sur le réseau de distribution d’eau potable, sont publics. Ces analyses sont réalisées par un laboratoire agréé et transmises à l’ARS. Celle-ci les communique au Maire qui est tenu de les afficher.

Le rapport annuel eau potable

Un bilan de l’eau potable est réalisé tous les ans. Ce rapport reprend l’inventaire des installations, les analyses qualitatives, la production, les caractéristiques des réseaux, les interventions réalisées sur les ouvrages.

Pour plus d’informations

Notre cellule “Qualité de l’eau” peut vous communiquer les données concernant l’eau arrivant à votre robinet, et si besoin, vous apporter conseils et précisions techniques complémentaires.

A savoir : Vous pouvez faire vous même des contrôles simples. En effet, vous pouvez mesurer la dureté de l’eau ou le pH à l’aide de bandelettes disponibles en pharmacie ou dans les magasins d’aquariophilie.

L’eau est le produit alimentaire le plus contrôlé

Boire l’eau du robinet est un geste simple et accessible à tous mais cette eau doit satisfaire l’ensemble des exigences sanitaires. Depuis la ressource naturelle, en passant par l’usine de potabilisation et le réseau de distribution, jusqu’au robinet, le traitement de l‘eau et ses contrôles garantissent la qualité.
Avant d’être qualifiée comme étant propre à la consommation, l’eau doit subir de multiples et strictes étapes, et respecter un grand nombre de normes.

L’eau et les aliments

Les besoins en eau d’un adulte en bonne santé sont estimés en moyenne à 1,5 litre d’eau par jour. Notre organisme élimine environ 2,5 litres d’eau par jour. Les aliments nous apportant environ 1 litre d’eau, nous devons compenser notre perte hydrique en buvant au moins 1,5 litre d’eau par jour. En répartissant tout au long de la journée notre prise d’eau (eau du robinet, thé, café, infusion …), nous assurons notre forme et notre équilibre.

Pour votre eau de boisson ou de cuisson, utilisez toujours l’eau froide de votre robinet. En effet, l’eau chaude provenant des installations privées (chauffe-eau, ballon, canalisations) peut s’être altérée, la chaleur favorisant le développement de bactéries.

Bien s’hydrater en été

Pour se protéger de la chaleur, la température du corps doit être maintenue à 37°C. Par forte chaleur, nous transpirons pour faire baisser la température corporelle et pouvons risquer de nous déshydrater. C’est pourquoi, il est important de boire régulièrement et en quantité supérieure en période de chaleur. Attention, seule l’eau est recommandée, les boissons sucrées ou alcoolisées sont à proscrire car elles favorisent la déshydratation.

L’hygiène au quotidien face au COVID notamment

Alliée idéale de notre hygiène corporelle, l’eau permet d’assurer les gestes indispensables qui préservent l’organisme de certaines affections.

Un geste simple mais essentiel : se laver les mains ! Le plus basique – et le plus simple – de ces gestes d’hygiène est de se laver les mains avant de faire la cuisine ou de se mettre à table, en sortant des toilettes, après avoir fait une activité manuelle ou caressé un animal, quand on est malade (surtout après avoir toussé, éternué ou s’être mouché) et, plus généralement, plusieurs fois dans la journée quelles que soient ses activités.
Le manque d’hygiène et la transmission de micro-organismes par des mains sales sont les principaux responsables de pathologies infectieuses digestives du type gastro entérite mais aussi de pathologies ORL (rhumes…) ou d’affections cutanées (herpès…) ou COVID.

Le rôle de l’Agence Régionale de la Santé (ARS)

L’eau distribuée par les collectivités publiques à la population de la région Occitanie est étroitement surveillée. Son contrôle, depuis la ressource jusqu’aux robinets des consommateurs, compétence de l’Etat, est organisé et exercé par l’ARS d’Occitanie.
Responsable de l’organisation du contrôle sanitaire réglementaire des eaux distribuées, l’ARS assure, en étroite collaboration avec les préfectures départementales, les collectivités et les exploitants, le suivi des mesures de correction, voire d’urgence, qui doivent être mises en place en cas de dégradation de la qualité de l’eau.


L’ARS rédige annuellement une fiche d’information « Infofacture » sur la qualité de l’eau du robinet que chaque exploitant doit joindre à une facture d’eau adressée à ses abonnés. Cette synthèse reprend les éléments issus du contrôle sanitaire : microbiologie, nitrates, pesticides, etc. L’infofacture comporte également des recommandations d’ordre sanitaire, en particulier vis-à-vis du plomb, des nitrates et du fluor.

Pour plus de détails :

  • Consulter le site de l’ARS qui vous permet d’accéder directement aux résultats du contrôle sanitaire réalisé par les Agences régionales de santé, ainsi qu’à des informations plus spécifiques sur certains paramètres.