Le compteur d’eau est un appareil de mesure permettant d’évaluer la consommation

d’eau d’une installation. En France, cet instrument de mesure est soumis au contrôle de l’État. Tout compteur comporte un numéro de série, numérique ou alpha-numérique, gravé dans le matériau de la carcasse, sur le cadran ou sur le volet mobile protecteur de la fenêtre de l’index. Il est souvent muni d’un scellé, placé sur le raccordement amont, pour prévenir toute tentative d’utilisation frauduleuse.

En cochant cette case, vous acceptez d’envoyer vos données personnelles et vous autorisez le SMDEA 09 à les stocker le temps de répondre à votre demande. Consultez notre page politique de confidentialité afin de connaitre le traitement de vos données.

Le coût du traitement de l’eau étant très important, la surveillance et le calcul exact de la consommation est une nécessité pour les consommateurs (principe pollueur-payeur). L’installation de compteurs d’eau individuels (logements, industries et commerces, collectivités, etc.) est une réponse à cette attente

Votre installation sanitaire débute à la douille de raccordement de votre compteur d’eau mais ce dernier est sous votre entière responsabilité.

Éléments indispensables à un compteur d’eau

Vous devez, entre autres choses, protéger votre compteur d’eau des agressions extérieures comme le gel. Une protection thermique est donc de rigueur. Après le compteur, vous pouvez, selon vos besoins, installer : un surpresseur, un réducteur de pression, un anti bélier.
En revanche, le clapet anti retour est obligatoire.
Comme il n’est pas rare d’avoir une eau potable présentant des désagréments, vous pouvez utiliser un traitement des eaux potables avec : un filtre anti calcaire, un adoucisseur.

Et comme il est toujours bon de pouvoir faire quelques économies tout en respectant l’environnement, vous pouvez aussi installer un système de récupération eau de pluie.

Protéger votre installation

Interventions sur branchement

Les travaux d’entretien, de réparation et de renouvellement de la partie publique des branchements relèvent du service public de l’eau et de l’assainissement. Vous devez nous signaler tout indice d’un dysfonctionnement du branchement comme une baisse de pression ou une fuite. La partie privée du branchement relève de votre responsabilité : le SMDEA n’a donc pas vocation à y intervenir.

Pour l’assainissement, le SMDEA assure les interventions sur la partie publique du branchement (en aval du regard de visite) sans frais pour vous, sauf si l’intervention est rendue nécessaire par votre malveillance, votre imprudence ou votre négligence. Si le débouchage a lieu sur la partie privée, il vous sera facturé.

Protéger votre installation du gel

Témoin de votre consommation, votre compteur d’eau doit être protégé contre le froid. L’effet du gel sur vos installations peut entraîner des coupures d’eau, des fuites voire des inondations.

Voici nos recommandations pour éviter tous dégâts matériels et mauvaises surprises sur votre facture. En effet, il faut savoir que votre compteur d’eau est sous votre responsabilité. En cas de destruction ou de détérioration de ce dernier, le remplacement est à vos frais.

Les solutions de protection

Veillez à ce que le local (cave, garage, remise,…) dans lequel est installé le compteur soit maintenu, en toutes circonstances, à une température positive dite “hors gel”, ceci afin de protéger non seulement le compteur et les conduites publiques mais aussi vos propres installations privatives qui y sont directement raccordées.

Vous pouvez aussi atténuer l’effet des températures négatives sur les installations en les entourant de matériaux isolants (polystyrène, laine de verre, isolant naturel,…) cette mesure retardant l’action du gel sans toutefois pouvoir assurer une garantie totale en cas de température très basse pendant une longue période.- Pour les compteurs installés dans un regard (fosse) de compteurs à l’extérieur des locaux d’habitation, il faut, de préférence, ne pas ouvrir le couvercle du regard pendant les périodes de gel, ceci de façon à maintenir une température positive dans le regard, la chaleur du sol en profondeur assurant l’apport calorifique nécessaire au maintien de cette température. Si toutefois une ouverture (de courte durée) du couvercle est nécessaire, veillez à remettre en place de manière adéquate les isolants existants