La gouvernance de l’eau implique un grand nombre d’acteurs et nécessite l’appui de structures spécifiques de bassin reflétant la réalité hydrographique, se combinant avec les structures administratives habituelles.

La mise en œuvre locale repose principalement sur les EPCI (Etablissements Publics de Coopération Intercommunales) qui doivent prendre en charge la gestion du Grand cycle de l’Eau (GEMAPI, à partir de 2018) et du petit cycle de l’eau (eau potable, assainissement, à partir de 2020). Elles peuvent déléguer cette compétence à des collectivités (syndicats mixtes).

Le SMDEA (syndicat mixte), ouvert aux collectivités départementales et locales du bassin, s’inscrit comme acteur privilégié des opérations de gestion du petit cycle de l’eau, de protection des milieux aquatiques et, plus globalement, de la gestion intégrée de l’eau.

Le SMDEA, grâce à une gestion intégrée de ressources en eau renouvelables, garantit à ses clients et ses usagers la satisfaction de leurs besoins, y compris en période de sécheresse, et les conseille pour une utilisation plus économe et plus durable des ressources ariégeoises.

Dans le département de l’Ariège, le SMDEA participe à la sécurisation de l’alimentation en eau potable, tout en répondant aux besoins en eau d’irrigation ou industrielle.

Les ressources mobilisées par le SMDEA contribuent également à soutenir les étiages du fleuve Garonne et de cours d’eau, à soulager les pressions sur certaines nappes fragilisées et à lutter contre les incendies.